Gros plan sur l’Imagerie Motrice Implicite

A good friend of NOI, Yannick Barde-Cabusson has previously translated our DIM SIM NOInote into French – Les DIMs et les SIMs. Yannick has now translated a number of classic NOI infographics and has written a series of blog posts to go with them – here he is in his own words with a piece on Left/Right Discrimination and Graded Motor Imagery. If you are a French speaking NOIjam follower, please enjoy, if not, you may have a friend who is, that you could share this with. Our thanks to Yannick for his work.

C’est quoi ?

L’imagerie motrice implicite (IMI) peut se définir comme une représentation mentale inconsciente d’une action motrice sans production de mouvement concomitant [1]. La procédure utilisée dans l’Imagerie Motrice Graduelle (IMG) est la tâche de jugement de latéralité (TJL). Il s’agit d’une tâche de rotation mentale qui consiste à évaluer la capacité d’un sujet à juger si l’image d’un membre corporel qui lui est présentée est un membre droit ou un membre gauche ou, dans le cas du rachis, une rotation de la colonne vers la droite ou vers la gauche [2]. Dans l’exposé qui va suivre, nous parlerons d’une TJL de la main.

M1 or not?

Il est actuellement admis que les sujets peuvent accomplir la TJL en utilisant des stratégies différentes. La plus documentée est la stratégie motrice où le sujet effectue successivement et inconsciemment une prise de décision initiale arbitraire sur la latéralité du membre représenté sur l’image (droite ou gauche), puis, un mouvement mental de ce propre membre pour tenter de se placer dans la même position que sur l’image et enfin, une confirmation ou un rejet de cette décision initiale (dans le cas du rejet de la décision initiale, le processus recommence en manœuvrant mentalement l’autre membre). Cette stratégie implique une perspective egocentrique (première personne). Une autre stratégie dite visuelle consiste à tourner mentalement la main dans une perspective allocentrique (troisième personne) ;  dans ce cas, la main est traitée comme un objet détaché de soi à manipuler [3]. Dans l’IMG, l’IMI est considérée comme l’une des technique préférentielle d’amorçage du mouvement (idée de découplage des neurosignatures de la douleur et du mouvement) car elle est supposée activée les aires motrices cérébrales à minima (notamment le cortex moteur primaire M1) [2]. L’utilisation de différentes stratégies pour résoudre cette tâche est peut-être l’une des raisons de la difficulté à déterminer si l’IMI recrute M1. En effet, la littérature est contradictoire sur ce point [4, 5, 6, 7]. Une revue systématique montre que M1 est activée dans les stratégies motrices (Vs visuelles) et face à un stimulus corporel (Vs non corporel) [8]. Autre fait intéressant, l’entrainement à l’IMI semble créer un décalage des stratégies visuelles vers les stratégies motrices [9] avec une répercussion en termes de recrutement progressif des aires motrices (et notamment M1).

Interprétation des résultats

Deux paramètres sont analysés lors de la TJL : la précision (exactitude de la décision) et le temps de réponse (temps pour fournir une bonne réponse). Ces deux données peuvent être comparées à des valeurs normatives de la population mais également entre membre droit et membre gauche chez un même sujet. Grossièrement, on peut considérer quatre types de perturbation : temps absolu de réponse lent (>2.5s), différence G/D (> 0.3s), baisse absolue de la précision (<80-85% environ), différence de précision G/D (>10%).

Il semble que la TJL soit perturbée dans un grand nombre de situations douloureuses, qu’elles soient aigües ou chroniques [10, 11, 12, 13]. Au-delà du « clivage » aigu/chronique qui fait débat, il pourrait exister, dans certaines conditions, un déplacement de l’attention en direction du membre atteint qui serait à l’origine d’un temps de réponse plus court [14]. Dans d’autres conditions, le temps de réponse s’allongerait reflétant une relative « négligence » envers le membre touché [15, 16]. Le schéma ci-dessous explicite ces deux cas de figure.

Conclusion?

C’est avant tout à son sens clinique que le thérapeute va devoir se fier pour interpréter correctement ces résultats car, à l’heure actuelle, il semble encore difficile de proposer des normes à ce type de test. La raison est que le nombre de facteurs semblant influencer les résultats chez le sujet sain est important : citons à titre indicatif, l’âge et le genre (pour les rotations du rachis), la dominance manuelle, les angles de représentation des membres sur les images, l’hémi-environnement dans lequel est présenté l’image, le sens de représentation du membre (ex : paume Vs dos de la main), l’appartenance du membre représenté (sa propre main Vs la main d’un autre), la position des mains du sujet pendant le test, le contexte dans lequel est présentée la main, etc. [17, 18, 19, 20, 21, 22]. Il est donc conseillé de privilégier d’associer les résultats au test de TJL à l’ensemble de son processus de raisonnement clinique et de privilégier les différences G/D stables sur plusieurs passages de tests par rapport à la comparaison avec des données normatives.

-Yannick Barde-Cabusson

 

Références

[1] Parsons LM. Integrating cognitive psychology, neurology and neuroimaging. Acta Psychol (Amst) 2001; 107: 155–81.

[2] Moseley, G., Butler, D. S., Beames, T. B., & Giles, T. J. The Graded Motor Imagery Handbook. 2012. Adelaide: Noigroup Publications.

[3] Spruijt S, Jongsma ML, van der Kamp J, Steenbergen B. Predictive models to determine imagery strategies employed by children to judge hand laterality. PLoS One. 2015 May 12;10(5):e0126568.

[4] Parsons LM, Fox PT. The neural basis of implicit movements used in recognising hand shape. Cogn Neuropsychol 1998;15:583–615.

[5] Tomasino B, Gremese M. The Cognitive Side of M1. Front Hum Neurosci. 2016 Jun 17;10:298.

[6] Osuagwu BA, Vuckovic A. Similarities between explicit and implicit motor imagery in mental rotation of hands: an EEG study. Neuropsychologia. 2014 Dec;65:197-210.

[7] Ferron L, Tremblay F. (Lack of) Corticospinal facilitation in association with hand laterality judgments. Exp Brain Res. 2017 Jul;235(7):2317-2326.

[8] Tomasino B, Gremese M. Effects of Stimulus Type and Strategy on Mental Rotation Network: An Activation Likelihood Estimation Meta-Analysis. Front Hum Neurosci. 2016 Jan 7;9:693.

[9] Berneiser J, Jahn G, Grothe M, Lotze M. From visual to motor strategies: Training in mental rotation of hands. Neuroimage. 2016 Jun 14. pii: S1053-8119(16)30247-6.

[10] Bray H, Moseley GL. Disrupted working body schema of the trunk in people with back pain. Br J Sports Med. 2011 Mar;45(3):168-73.

[11] Schmid AB, Coppieters MW. Left/right judgment of body parts is selectively impaired in patients with unilateral carpal tunnel syndrome. Clin J Pain. 2012 Sep;28(7):615-22.

[12] Stanton TR, Lin CW, Smeets RJ, Taylor D, Law R, Lorimer Moseley G. Spatially defined disruption of motor imagery performance in people with osteoarthritis. Rheumatology (Oxford). 2012 Aug;51(8):1455-64.

[13] Bowering KJ, O’Connell NE, Tabor A, Catley MJ, Leake HB, Moseley GL, et al. The effects of graded motor imagery and its components on chronic pain: a systematic review and meta-analysis. J Pain. 2013 Jan;14(1):3-13.

[14] Hudson ML, McCormick K, Zalucki N, Moseley GL. Expectation of pain replicates the effect of pain in a hand laterality recognition task: bias in information processing toward the painful side? Eur J Pain. 2006 Apr;10(3):219-24.

[15] Schwoebel J, Coslett HB, Bradt J, Friedman R, Dileo C. Pain and the body schema: effects of pain severity on mental representations of movement. Neurology. 2002 Sep 10;59(5):775-7.

[16] Brain Res Cogn Brain Res. 2005 Sep;25(1):188-94. Experimental hand pain delays recognition of the contralateral hand–evidence that acute and chronic pain have opposite effects on information processing? Moseley GL1, Sim DF, Henry ML, Souvlis T.

[17] Wallwork SB, Butler DS, Fulton I, Stewart H, Darmawan I, Moseley GL. Left/right neck rotation judgments are affected by age, gender, handedness and image rotation. Man Ther. 2013 Jun;18(3):225-30.

[18] Choisdealbha, Á. N., Brady, N., & Maguinness, C. (2011). Differing roles for the dominant and non-dominant hands in the hand laterality task. Experimental Brain Research, 211(1), 73-85

[19] Zapparoli, L., Invernizzi, P., Gandola, M., Berlingeri, M., De Santis, A., Zerbi, A., … & Paulesu, E. (2014). Like the back of the (right) hand? A new fMRI look on the hand laterality task. Experimental brain research, 232(12), 3873-3895

[20] Shenton, J. T., Schwoebel, J., & Coslett, H. B. (2004). Mental motor imagery and the body schema: evidence for proprioceptive dominance. Neuroscience letters, 370(1), 19-24.

[21] Conson, M., Errico, D., Mazzarella, E., De Bellis, F., Grossi, D., & Trojano, L. (2015). Impact of body posture on laterality judgement and explicit recognition tasks performed on self and others’ hands. Experimental brain research, 233(4), 1331-1338.

[22] Conson, M., Mazzarella, E., Donnarumma, C., & Trojano, L. (2012). Judging hand laterality from my or your point of view: interactions between motor imagery and visual perspective. Neuroscience Letters, 530(1), 35-40.

2 Responses to “Gros plan sur l’Imagerie Motrice Implicite”

  1. davidboltononoi

    Dear Yannick, the challenge when translating-interpreting material from one language to another is not so much about the content but about the emotion behind the content. The series of books published by NOI are so easy to become engulfed in because of the writers skills to impart such emotion. I find that you have achieved that in your interpretation and done a great job 👍

    Reply
  2. Yannick BC

    Thanks for the compliment David ; I spend a lot of time to read the work of the NOI team and try to do my best to make the translations “tasty” ;)

    Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS

%d bloggers like this: